De l’impérialisme américain (Faut-il avoir peur des USA, partie 3/4)

De l’impérialisme américain (Faut-il avoir peur des USA, partie 3/4)

Nous devons beaucoup aux États-Unis d’Amérique et leurs jeunes hommes et femmes, venus mourir sur nos plages pour nous libérer de l’Allemagne Nazie. Consécutivement, nous avons tendance à considérer l’état américain comme un allié naturel, et par extension une nation à ranger du côté des « bons », des  « gentils ». La puissante influence culturelle américaine contribue à alimenter cette vision manichéenne de la géopolitique.

Pourtant, une mise en perspective historique fournit un regard radicalement différent. Comme toutes les grandes puissances avant elle, l’Amérique défend ses propres intérêts. Elle se démarque des anciens empires par l’étendue inégalée de son pouvoir (militaire et économique) et l’usage particulièrement maladroit qu’elle en fait.

Cet article s’inscrit dans notre suite thématique « Faut-il avoir peur des USA ». Après avoir mis en doute la nature démocratique de la République fédérale américaine et souligné le manque de liberté de son peuple, en particulier du point de vue des minorités, nous nous proposons d’analyser la politique étrangère des États-Unis. Nous commencerons par un résumé historique avant d’aborder les questions d’actualité.

Accrochez-vous !

Lire la suite Lire la suite

USA, pays de la liberté ?

USA, pays de la liberté ?

Symbole des États-Unis, la statue de la Liberté accueille depuis des décennies les migrants débarquant à New York en quête d’un bout de « rêve américain ». Souvent fantasmés comme la terre de toutes les opportunités, les USA restent une nation en proie à de profondes contradictions. A l’issue d’un tour d’horizon dont vous ne ressortirez pas indemne, nous tâcherons de répondre à cette simple question : peut-on encore parler des USA comme du pays de la liberté ?

Second volet de notre série d’articles centrés sur le thème « faut-il avoir peur des États-Unis », ce billet présente le point de vue interne au pays, en s’appuyant sur sa réalité sociale. À travers notre propre expérience, nous traiterons des points positifs qui justifient le rayonnement des USA, et des difficultés qui caractérisent la société américaine.

Cet article fait suite au premier volet intitulé « Peut-on parler de démocratie aux États-Unis ».

Lire la suite Lire la suite

Le retour de la lutte des classes, et du fascisme

Le retour de la lutte des classes, et du fascisme

Les faits sont têtus. Qu’il s’agisse des données électorales, des choix politiques du gouvernement ou du discours médiatique, tout concorde : la lutte des classes est de retour. Mais avant de s’abonner au journal l’Humanité en entonnant l’Internationale, ou d’acheter le numéro de Valeurs Actuelles qui titre sur « le péril rouge », il s’avère nécessaire de comprendre le phénomène dans toute sa complexité.

Dans cet article, nous verrons en quoi l’électorat se partage selon un double clivage et dans quelle mesure les choix politiques adoptés aux USA comme en France confirment cette grille de lecture. Nous examinerons en détail la pertinence des décisions économiques prises par monsieur Macron, avant de chercher à expliquer comment elles sont imposées à l’opinion publique. Nous verrons ainsi que le clivage ne se situe pas seulement au niveau d’une traditionnelle opposition capital/travail, mais concorde avec la montée du racisme et du repli sur soi, un phénomène déterminant qui pourrait à terme déboucher sur un retour du fascisme, en Europe comme aux USA.

Lire la suite Lire la suite

Faut-il soutenir LeMédia TV citoyen ?

Faut-il soutenir LeMédia TV citoyen ?

Le médiaTV vient d’officialiser son lancement. Selon le manifeste publié dans le journal Le Monde et signé par une cinquantaine de personnalités, il se veut « citoyen », «indépendant », « participatif » et « pluraliste ». Ses auteurs revendiquent une ligne éditoriale « progressiste, écologiste, humaniste, antiraciste et féministe ».

Son ambition ? Proposer un JT quotidien à 20H, auquel s’ajouteront de nombreux contenus audiovisuels et écrits. Diffusé dans un premier temps sur internet, il espère à terme débarquer sur la TNT.

La presse grand public a accueilli cette nouvelle avec hostilité, réduisant l’initiative à un organe de propagande sous la coupe de Mélenchon. Quant à la presse « indépendante », les réactions varient du soutien officiel des plus petits à la méfiance des gros, voire l’hostilité mal assumée.

Faut-il accueillir ce nouveau média avec bienveillance ? Sera-t-il indépendant de la France Insoumise ? Quel sera son mode de fonctionnement ? Et derrière ces détails, quels sont les principaux enjeux qu’il représente ?

Lire la suite Lire la suite