Faut-il brûler les traités européens ?

Faut-il brûler les traités européens ?

L’ensemble des formations politiques françaises s’accordent sur le fait que l’Union européenne doit être réformée. En ajoutant potentiellement de nouveaux traités à ceux existants, Emmanuel Macron souhaite aller vers plus d’intégration pour construire « l’Europe de la liberté, de la protection et du progrès ». À droite et surtout à l’extrême droite, on propose plutôt une « alliance européenne des nations » qui offrirait plus d’indépendance aux pays membres, en matière de politique migratoire essentiellement. À gauche, il s’agirait de faire « l’Europe écologique et sociale » interdite par les traités actuels. Pour y parvenir, seule la France Insoumise propose de désobéir aux traités, dans le but d’établir un rapport de force et avec l’espoir d’en renégocier d’autres. L’UPR, enfin, estime qu’il n’y a plus rien à espérer de l’Union européenne, et qu’il conviendrait de la quitter.

Dénoncer les traités vous expose au risque d’apparaître pour un nationaliste, un populiste voire un ennemi de la paix. Pourtant, pour changer l’Europe, il n’y a que deux voies possibles : sortir des traités existants ou en ajouter de nouveaux, compatibles avec ceux qui existent déjà.

Alors, faut-il brûler les traités ? Pour y répondre, nous allons expliquer ce qu’est la construction européenne, examiner ses échecs et ses réussites, et réfléchir aux conséquences de sa remise en question.

Lire la suite Lire la suite

Donald Trump et le RussiaGate : du fiasco médiatique à la destitution ?

Donald Trump et le RussiaGate : du fiasco médiatique à la destitution ?

Depuis sa prise de fonction, Donald Trump fait face à de multiples accusations de collusion ou de conspiration avec la Russie. Connues sous le nom de RussiaGate, ces thèses complotistes sont entretenues par une curieuse alliance d’acteurs allant des principaux médias américains « libéraux » aux néoconservateurs républicains, en passant par les démocrates proches d’Hillary Clinton et une pléthore d’anciens membres des services de renseignement.

Malgré la publication du rapport du procureur Mueller qui réfute complètement cette théorie, les mêmes acteurs demandent désormais la destitution de Donald Trump sur la base d’une obstruction à la justice qu’il aurait comis.

Nous avions publié un long article pour le site LVSL.fr.  Suite aux récents développements, voici une mise à jour complémentaire qui n’enlève rien à ce que l’on avait écrit auparavant.

Lire la suite Lire la suite

Pourquoi l’Allemagne pourrait sortir de l’Euro

Pourquoi l’Allemagne pourrait sortir de l’Euro

Les élections européennes approchent à grands pas, et avec elle cet éternel débat : pour ou contre l’Union européenne ? Faut-il la quitter, ou bien la changer, et comment ?

Ces visions opposées restent centrées sur la France, et posent la question de notre rôle au sein de l’UE. Mais si nous parvenions à imposer nos changements à l’UE, comment réagirait Berlin ? Si le statu quo se trouvait contesté, tous les signes pointent vers une potentielle sortie de l’Allemagne.

Lire la suite Lire la suite

Alexandria Ocasio-Cortez, l’élue socialiste qui dynamite la scène politique américaine

Alexandria Ocasio-Cortez, l’élue socialiste qui dynamite la scène politique américaine

Plus jeune femme jamais élue au Congrès des États-Unis, bête noire de la droite conservatrice, égérie de la gauche progressiste et véritable épine dans le pied de l’establishment démocrate, Alexandria Ocasio-Cortez déchaîne les passions et bouscule la scène politique américaine. Portrait de la nouvelle star de la gauche radicale, via Lvsl.fr

Lire la suite Lire la suite

Trois visions pour l’Europe

Trois visions pour l’Europe

Les péripéties du Brexit et le mouvement des Gilets Jaunes nous feraient presque oublier que les élections européennes approchent à grands pas. Heureusement, trois tribunes publiées dans les grands quotidiens du continent viennent de poser les jalons d’un débat.

Emmanuel Macron a pris l’initiative avec sa lettre aux citoyens européens, dans laquelle il défend l’idée d’une « renaissance de l’UE ». L’Allemagne, à travers la présidente de la CDU, lui a répondu « nein » en y ajoutant une dose d’humiliation. Et face au divorce du « couple franco-allemand », Jean-Luc Mélenchon  a dessiné une troisième voie, plus rugueuse, en répondant au président français.

On ne pouvait espérer meilleure matière pour débuter la séquence des élections européennes !

Lire la suite Lire la suite