LIVRE : Les illusions perdues de l’Amérique démocrate

LIVRE : Les illusions perdues de l’Amérique démocrate

Cette semaine sortait mon ouvrage « Les illusions perdues de l’Amérique démocrate » aux éditions Vendémiaire. Co-écrit avec Clément Pairot, le livre retrace les cinq dernières années politiques aux États-Unis pour tirer des perspectives et éclairer l’époque actuelle, aussi bien outre-atlantique que chez nous en France. Entre l’enquête, le récit percutant et l’essai documenté, nous proposons une analyse critique du « trumpisme », de ses causes, effets et des différentes réponses apportées par l’Amérique démocrate.

Enrichi par nos expériences aux États-Unis, le livre relate les différents épisodes marquants de la période 2015-2021 et trace les principaux enjeux pour la décennie à venir. Avec une problématique centrale : la démocratie américaine connaît-elle ses derniers soubresauts, ou est-elle encore capable de faire face aux grands enjeux de notre temps ?

Pour nous, les États-Unis sont en sursis. Soit Joe Biden parvient à effectuer un mandat réellement marquant, susceptible d’agir sur les causes profondes du trumpisme et de répondre aux urgences climatique, sociale et démocratique, soit Trump sera de nouveau président en 2024. Les structures politiques américaines et ses propres limites jouent contre Biden, à moins que l’aile progressiste du pays – ses élus et citoyens – parviennent à le pousser dans le bon chemin…  

J’ai demandé aux principaux protagonistes de notre ouvrage de livrer leur « critique » . Une façon comme une autre de parler de ce (hum, potentiel) futur best seller !

Le livre vu par Donald Trump

“Honnêtement, je suis trop occupé pour lire des livres. Mais comme celui-ci parle de moi et des démocrates corrompus, je me suis dit « pourquoi pas ». Et bien, croyez-moi, c’est un véritable gâchis. Les auteurs commençaient très bien en racontant notre superbe victoire de 2016, en montrant la corruption du Parti démocrate et en exposant cette ridicule chasse au sorcière dont j’ai été victime avec ces absurdités du Russiagate. Ok ? Mais rapidement ils se mettent à parler de mon mandat de façon très injuste, avant de me traiter de je ne sais quoi pour avoir cherché à empêcher Biden de me voler l’élection. C’est dommage, vraiment triste. Un livre qui commençait si bien et finit par répéter les fake news du New York Times et prendre la défense de la gauche radicale et de ces dangereux communistes. Ils auraient pu écrire un best seller en parlant de moi honnêtement, de mes réussites, à la place ils vont gâcher leur opportunité. Sad !”

Par Madame Hillary Rodham Clinton :

« Ce qui me surprend dans cet ouvrage, c’est le décalage entre le sérieux du travail des auteurs et la thèse qu’ils défendent au fil du livre. À les lire, je serais responsable de ma défaite électorale, Trump ne serait pas un agent à la solde de Poutine, Bernie Sanders n’aurait pas saboté le Parti démocrate et l’argent compromettrait les politiciens ! De toute évidence, messieurs Pairot et Le Boucher ont passé trop de temps à faire campagne pour Bernie, et pas assez à parler aux femmes et hommes américains qui représentent véritablement notre pays. C’est le problème de la gauche radicale dont ils reproduisent les obsessions : un mélange d’idéalisme, de jusqu’au boutisme et de radicalisme qui est incompatible avec une approche mesurée et pragmatique pour gouverner un pays et remporter des élections. Je suis bien placée pour le dire, et honnêtement déçue qu’ils aient autant caricaturé ma candidature. Si vous voulez vraiment comprendre les États-Unis, lisez mon livre « What Happened » ou des auteurs comme Bob Woodward, qui montrent bien quel genre d’animal est Donald Trump, sans chercher à lui trouver des excuses. Nous serons d’accord sur un point : l’avenir du pays reste incertain, et le retour de Trump au pouvoir est une véritable possibilité dont nous devons nous prémunir. Mais pas pour les raisons qu’ils avancent, vous pensez bien. »

Par Joe Biden, 46e président des États-Unis d’Amérique

Vous voulez-que je lise un livre qui explique que j’ai été élu sur un coup de bol et dois l’essentiel de ma réussite imminente à l’aile gauche démocrate ? Come on, man ! Give me a break.  

Alexandria Ocasio-Cortez, à propos de notre livre :

Oui, c’est un très bon livre, quoique j’ai des réserves sur certaines idées avancées. Mais j’en ai parlé dans ma dernière story instagram, je n’ai pas le temps de vous en dire plus, je dois aller essayer une nouvelle robe subversive pour un dîner de gala !

Kevin Mazur/MG21/Getty Images

John, un adepte QAnon qui souhaite rester annonyme

Je préfère regarder des vidéos sur Youtube, m’informer sur Facebook et faire mes propres recherches plutôt que de lire des livres écrits par des journalistes, qui plus est étrangers. Que peuvent-ils comprendre à l’Amérique ? Bien sûr, pour eux, l’idée qu’une cabale satanique et pédophile dirige le pays en coulisse parait difficile à entendre. Ils ont peut être vécu aux États-Unis des années pour l’un et toqué à des milliers de portes à travers le pays pendant des mois pour l’autre, mais il n’ont pas vu la véritable nature de notre grande nation de patriotes. Ni le contrôle qu’exercent ces pédophiles de libéraux sur nos institutions les plus sacrées. Je me suis forcé à lire les premiers chapitres, je dois reconnaître que j’ai appris énormément de choses fascinantes. Mais dès qu’il ont commencé à parler de Q et de notre mouvement, j’ai compris qu’ils n’avaient rien compris. 

Par mon cheval :

Que voulez-vous que je fasse avec un livre ? Je ne comprends pas pourquoi on me l’a expédié ni qu’on me demande de le critiquer. Je ne lis pas de livres, au mieux je les mâche. Je n’ai rien à faire de la politique et du monde des humains, j’ai des plaisirs simples, il ne m’en faut pas beaucoup pour être heureux, vous savez ? Ce que je peux dire, c’est que Christophe a passé trop de temps à écrire ce livre, au lieu de me promener dans les beaux quartiers de Houston. 

Par Politicoboy :  autocritique du livre « Les illusions perdues de l’Amérique démocrate »

L’honnêteté m’oblige à souligner que l’idée de critiquer mon propre livre me vient de Nathan J Robison, un des nombreux journalistes et écrivains qui a influencé cet ouvrage. Mais contrairement à lui, je ne vais pas le faire sur le ton du second degré, mais plus pour livrer mon ressenti et partager quelques éléments sur la genèse et les objectifs de ce modeste projet. 

Ceux qui me suivent depuis longtemps savent que j’ai tendance à écrire des articles à rallonge, très (trop ?) longs et détaillés. Cela vient en partie d’un profond désir d’expliquer les choses dans les détails, et de donner un maximum d’informations à mon lecteur. Un livre représentait un support idéal pour mon approche, et cela faisait plusieurs mois que je me penchais sur un projet de type récit de “mes années Trump”.  Lorsque Clément Pairot, avec qui j’avais collaboré au sein de l’équipe du site LVSL.fr pour couvrir les primaires démocrates, m’a proposé de travailler ensemble sur un livre, j’ai immédiatement signé !

Distance géographique et confinements obligent, nous avons travaillé exclusivement par internet – à coup de google doc, de discussion par Skype et Telegram. Et ça a fonctionné étonnamment bien, compte tenu des circonstances. 

Alors, quels sont les buts de cet ouvrage et parvient-il à les atteindre ?

D’abord, nous souhaitions faire le récit critique et vivant des principaux événements survenus aux États-Unis pendant les années Trump. Son élection, l’émergence du mouvement Qanon, la déficience des démocrates envers la légitimité de Trump, les mobilisations citoyennes, les nouvelles formes d’activisme climatique, le mouvement Black Lives Matter et les soulèvements suite au meurtre de Georges Flyod, la tentative de coup d’État de Donald Trump et le saccage du Capitole… autant de faits marquants qui méritaient d’être analysés. 

Ensuite, nous avons voulu détailler les rouages de la politique américaine et du modèle social, afin d’éclairer ses problèmes structurels, ses limites mais aussi ses espoirs ! Et de fournir de nombreuses clés de compréhension pour apprécier les perspectives politiques aux États-Unis et en France.

Parfois, le livre peut sembler très pointu, détaillé et académique, mais nous avons surtout cherché à vulgariser et raconter. C’est un choix délibéré, afin que la lecture reste palpitante. Dans ce but, nous avons distillé de nombreuses anecdotes, témoignages recueillis par nos soins et quelques informations exclusives. 

Parmi les principaux questionnements que nous avons cherché à instruire, citons : les causes de l’élection de Donald Trump et de sa défaite en 2020, celles de l’échec de Bernie Sanders face à Biden, ce qu’il faut attendre du Parti démocrate dans les prochains mois et années, la possibilité d’un retour au pouvoir de Trump, l’influence de l’argent et – n’ayons pas peur des mots – du capitalisme, dans le jeu politique américain, les réussites et échecs des mobilisations citoyennes outre atlantique, y compris leurs techniques et stratégies victorieuses. Cela fait beaucoup, en 280 pages, mais les nombreuses notes et références sont aussi là pour aider le lecteur qui souhaiterait approfondir un de ces thèmes. 

As-t-on réussi ? A vous de nous le dire, en espérant que vous prendrez autant de plaisir à nous lire que nous avons eu à écrire !

Où trouver le livre « Les illusions perdues de l’Amérique démocrate » ?

Bonne question ! Notre ouvrage est disponible (pour l’instant) dans un peu plus de 250 librairies en France Métropolitaine. Vous pouvez également l’acheter sur le site de l’éditeur, via amazon (merci de laisser un commentaire/ appréciation dans ce cas, pour aider la visibilité !) et sur la FNAC.fr. Ou contacter votre libraire pour qu’il le commande pour vous. 


2 réactions au sujet de « LIVRE : Les illusions perdues de l’Amérique démocrate »

    1. Bonjour ! Je m’en explique en réponse à un autre commentaire que je reproduis ci-dessous 😉

      « Bonjour ! Oui je comprends votre point de vue. Ce n’est pas de mon ressort, mais de celui du distributeur. Cela dit, l’avantage de l’avoir référencé sur Amazon est de permettre à des gens de le « trouver » pour ensuite aller l’acheter en librairie. J’ai aussi des lecteurs francophones vivant à l’étranger qui ne peuvent se le procurer que par vente en ligne (parfois uniquement via Amazon). Mais je comprend votre ressenti. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *